[ÉTUDE] Les îlots de chaleur urbains - L’adaptation de la ville aux chaleurs urbaines

Image
Type
Type
Etude/thèse
Année d'édition
Année d'édition
2010
Auteur
Picto_taxo_
Retrouvez l'étude réalisées par l'IPR sur l'adaptation de la ville aux chaleurs urbaines.

L’effet d’îlot de chaleur urbain (ICU) est un phénomène physique climatique peu connu en comparaison à d’autres manifestations du même ordre comme notamment l’effet de serre additionnel responsable du changement climatique. À l’échelle urbaine, il est pourtant tout aussi important, d’autant plus que l’effet de serre le renforce.
L’ICU est engendré par la ville : sa morphologie ; ses matériaux ; ses conditions naturelles, climatiques et météorologiques ; ses activités...

Les différentes politiques urbaines sont encore loin de réellement tenir compte de ce phénomène

Mais à l’inverse, l'ICU influence le climat de la ville (températures, précipitations), les taux et la répartition des polluants, le confort et la santé des citadins, les éléments naturels...
L’effet d’ICU est donc une donnée urbaine à prendre en considération dans la conception et la gestion de la ville. Cependant, force est de constater que les différentes politiques urbaines sont encore loin de réellement tenir compte de ce phénomène qui nécessite - et nécessitera encore plus à l’avenir - une adaptation raisonnée de la ville. A l’heure actuelle, les différents documents de planification et d’urbanisme (Sdrif, PCET, Scot...) sont encore assez peu avancés sur le sujet, notamment lorsqu’on les compare à des documents étrangers équivalents.

Après quelques définitions et rappels quant à l’évolution de la recherche, cette étude envisage les possibilités d’adaptation et d’atténuation de l’effet d’îlot de chaleur urbain en matière d’urbanisme et d’aménagement à travers l’analyse de mesures déjà mises en place ou à venir. Elle donne aussi quelques orientations et préconisations à destination des décideurs.