Partager

Share icon

Retours sur le durable #2

Les pratiques professionnelles liées à l’aménagement et à la construction évoluent. Elles cherchent à répondre aux enjeux d’un développement plus soucieux de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux. Afin de poursuivre le débat sur les questions soulevées par cette évolution des pratiques, l’Ordre des architectes d’Île-de-France et Ekopolis vous proposent les cycle de conférence "Retours sur le durable"

Encart
Informations pratiques
Date de début
Date de fin
Structure

Ekopolis et CROAIF

Tarifs
Gratuit sur inscription obligatoire
Adresse
En visioconférence de 19h à 20h30
Contact
accueil@architectes-idf.org
Texte de présentation

Les pratiques professionnelles liées à l’aménagement et à la construction évoluent. Elles cherchent à répondre aux enjeux d’un développement plus soucieux de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux. Afin de poursuivre le débat entamé en 2013 sur les questions soulevées par cette évolution des pratiques, le Conseil régional de l’Ordre des architectes d’Île-de-France et Ekopolis ont proposé, de septembre 2014 à mars 2015, un deuxième cycle de 6 conférences "Retours sur le durable".

1 opération = 1 retour d’expérience = 1 conférence un lundi par mois

Chaque conférence a été l’occasion d’aborder, à travers la présentation d’une opération par ses acteurs, l’ambition du projet et la façon dont il a été conduit, et de nous interroger sur l’évolution de nos pratiques à travers cet exemple de fabrique de la ville sur la ville. Les six opérations franciliennes présentées ont été repérées ou analysés par Ekopolis.

Les conférences de la saison 2


 #1Opérations de renouvellement urbain et de réhabilitation : de la concrétisation d’une ambition


1 -  Bibilothèque/Médiathèque Aimé Césaire - Roissy-en-Brie

Lundi 22 septembre 2014 - 19h à 20h30

La Ville de Roissy en Brie, en Seine-et-Marne, a choisi de convertir une ancienne ferme briarde, la ferme d’Ayau, en centre culturel. La livraison en 2012 de la médiathèque Aimé Césaire représente la dernière étape de cette reconversion.
Philippe Goudenège et Cristel Courboin architectes, lauréats du concours d’architecture, et la maîtrise d’ouvrage ont choisi de conduire ce projet conformément à la démarche HQE sans recours à une certification.

L'intervention architecturale, repérée par le CAUE de Seine-et-Marne, présente l'intérêt d'une mise en valeur du bâtiment existant, soucieuse de conserver son aspect d'orgine, et de l’adjonction d’une extension contemporaine inspirée des séchoirs agricoles.

Un effort particulier a été porté sur le choix des matériaux, sur les économies d’énergie (isolation renforcée, traitement des ponts thermiques, mise en œuvre d'une ventilation double-flux, d'un puits canadien, intégration de cellules photovoltaïques brise soleil sur la verrière de l'accueil), et sur la biodiversité (calage du chantier en fonction des hirondelles de cheminées).

Quels problèmes pose l'intervention sur un patrimoine vernaculaire ? Quelles solutions ont été proposées ? Avec quels résultats ?

© Ekopolis
© Ekopolis

Intervenants : 

  • Philippe Goudenège, architecte du projet.
  • Michel Sabard, responsable pédagogique au Pôle de formation EVA.

Cliquer ici pour en savoir plus sur cette opération 


2Groupe scolaire Louise Michel - Issy-les-Moulineaux

Lundi 20 octobre 2014 - 19h à 20h30

Conçu par les architectes Sonia Cortesse et Bernard Dufournet, le groupe scolaire Louise Michel est un bâtiment pionnier en Île-de-France : premier établissement public de plusieurs étages isolé en bottes de paille.

L'opération vient s'implanter au pied du Fort d'Issy, sur le terrain d'un boulodrome reconstruit à l'occasion du projet de reconversion du Fort en éco-quartier numérique. L'école élémentaire, avec ses trois niveaux, domine l'ensemble et crée un nouveau front urbain face à un quartier pavillonnaire. Elle est séparée de l'école maternelle et du nouveau boulodrome, insérés en rez-de-chaussée d'un autre bâtiment d'un seul niveau, par une douve, espace végétal microclimatique et didactique. 
L'opération inclut en infrastructures souterraines un parking et une chaufferie géothermique collective qui alimentera également les nouvelles opérations immobilières du Fort d'Issy.

Tous les bâtiments sont construits en ossature bois et isolation en paille ou laine de bois. La technique étant nouvelle, le principe d'isolation en panneaux bois et botte de paille a requis des tests spéciaux de résistance au feu, réalisés par le CSTB en 2009 et financés par la maîtrise d'œuvre, la région PACA (où se trouve le bureau d’études) et le FEDER. Muni de très nombreux équipements techniques (chaufferie géothermique et chaufferie gaz de secours, pompes à chaleur, puits canadien, ventilations double-flux), l'opération atteint aisément le niveau BBC.

Quelles difficultés rencontrées pour la construction et l'isolation bois et paille d'un Etablissement recevant du public (ERP) de plusieurs étages ? Quels avantages du matériau paille ? Quelles solutions pour sa mise en œuvre ? Avec quels résultats ?

© Ekopolis
© Ekopolis

Intervenants :  

  • Sonia Cortesse, architecte du projet
  • Michel Sabard, responsable pédagogique au Pôle de formation EVA.

Cliquer ici pour en savoir plus sur cette opération 


3 - Foyer et crèche Les Lilas - Paris

Lundi 15 décembre 2014 - 19h à 20h30

Ce projet de la Régie immobilière de la Ville de Paris, récemment nominé à l'Equerre d'Argent, abrite un triple programme : un foyer de migrants, un foyer de jeunes travailleurs et une crèche au rez-de-chaussée.

Conçu par les cabinets d'architectes Chartier-Dalix et Avenier-Cornejo, il est immergé dans le contexte topographique en pleine mutation de la Porte des Lilas.

Le rez-de-chaussée est occupé par la crèche et tous les programmes communs aux deux foyers sont réunis au niveau R+3, les rendant plus accessibles aux résidents. En écho à cette organisation horizontale, une faille verticale creuse le bâtiment et apporte de la lumière naturelle dans les circulations et les cages d’escaliers. Cela créé une double césure horizontale et verticale qui allège le volume depuis la rue.

Inscrite dans une démarche de développement durable forte, cette réalisation a obtenu la certification Habitat & Environnement Profil A, Option Performance Label BBC pour le foyer. La conception de la crèche s'est basée sur les principes de la démarche HQE sans toutefois rechercher une certification. L’opération vise également l’atteinte du Plan Climat de la Ville de Paris.

Une partie des consommations énergétiques est compensée par une production d’énergie renouvelable : production d’eau chaude sanitaire solaire et 2 éoliennes à axe vertical, installées en toiture.

© Ekopolis
© Ekopolis

Intervenants : 

  • Frédéric Chartier (Chartier-Dalix architectes)
  • Miguel Cornejo (Avenier-Cornejo architectes)
  • François Peyron (Franck Boutté Consultants).
  • Michel Sabard, responsable pédagogique au Pôle de formation EVA.

Cliquer ici pour en savoir plus sur cette opération 


4 - Mundo Montreuil - Montreuil

Lundi 19 janvier 2015 - 19h à 20h30

Ce projet est lauréat de l'appel à projet PREBAT Réhabilitation durable de l'ADEME et de la Région Ile-de-France.

Site tertiaire de 2 000 m2, Mundo Montreuil a pour objectif principal d’accueillir dans des bureaux partagés et pour un loyer modéré des structures d’intérêt général (associations, coopératives, entreprises solidaires, …).

Immeuble industriel des années 1930, à 5 minutes à pied du métro Marie de Montreuil, le site choisi pour cette réhabilitation lourde est à l’abandon depuis quelques décennies. L’aspect industriel du bâtiment a été préservé pour respecter le patrimoine historique de la ville. La structure béton était saine et adaptée au projet. L’immeuble offrait donc une bonne inertie et une orientation favorable à une réhabilitation environnementale efficace. 2 étages en ossature bois ont été ajoutés, portant ainsi le bâtiment à R+4, avec une isolation par l’extérieur de la majorité de l’immeuble avec un bardage bois.

© Ekopolis
© Ekopolis

Intervenants : 

  • Yves Dubalen (PY architectes)
  • Maxime Jansens (PY architectes)
  • Alexandre Guilluy (ETIC)
  • Michel Sabard, responsable pédagogique au Pôle de formation EVA.

Cliquer ici pour en savoir plus sur cette opération 


5 - Foyer des Mûriers - Paris

Lundi 23 fevrier 2015 - 19h à 20h30

Avant sa réhabilitation le foyer des Mûriers était un bâtiment laissé en déshérence, imposant des conditions de vie dégradées et renvoyant vers la ville une image négative de ses occupants. 
Cet état de délabrement et l’obsolescence du programme a conduit les acteurs du projet à envisager une restructuration radicale : ne garder que les éléments structuraux essentiels, eux-mêmes souvent remaniés pour adapter la trame constructive au nouveau programme. Tous les éléments distinctifs du bâtiment initial ont été supprimés pour ne garder qu’une grille spatiale vide à partir de laquelle un nouveau bâtiment a été édifié, couronné d'une surélévation en bois et métal.

Le nouveau bâtiment présente des associations de matériaux clairs-foncés avec la brique et le bardage bois, chaud-froid avec le métal et le bois, et des associations géométriques complémentaires avec l'horizontal du corps principal et la verticale de la surélévation.

Le permis de construire et le financement du bâtiment datant de 2007, le projet n'a pas fait l'objet de certification, mais sa conception et sa mise en œuvre lui a permis de se rapprocher de la RT 2012 en 50 KWhep sur les parties neuves et de la RT rénovation en 80 KWhep sur les parties réhabilitées.
Une sous-station CPCU alimente le réseau de chauffage et la production d'eau chaude sanitaire et la ventilation est une VMC de type simple flux.

© Ekopolis
© Ekopolis

Intervenants : 

  • Marc Daufresne (architecte)
  • Yvan Le Garrec (architecte)
  • un représentant de la maîtrise d'ouvrage Coallia Habitat (sous réserve),
  • un représentant du bureau d'étude structure SCYNA 4,
  • un représentant de l'entreprise générale Bateg (Groupe Vinci Construction),
  • un représentant de l'AMO HQE Bio-Concept Conseil.
  • Michel Sabard, responsable pédagogique au Pôle de formation EVA.

Cliquer ici pour en savoir plus sur cette opération 


6 - Cité des Courtillières - Pantin

Lundi 16 mars 2015 - 19h à 20h30

Réalisé entre 1954 et 1966 à Pantin en Seine-Saint-Denis par l'architecte Emile Aillaud, cet ensemble de plus de 1,5 km de long composé de 635 logements collectifs est aujourd'hui labellisé patrimoine du XXe siècle et achève sa rénovation.

Sa lourde réhabilitation devait répondre à des contraintes fortes : s'intégrer dans le cadre d'un PRU (Projet de rénovation urbaine) qui dépasse le périmètre du bâtiment, conserver l'esprit d'une œuvre emblématique en retenant des techniques sortant des pratiques courantes et présentant des qualités esthétiques et durables, et enfin adapter le projet à une population dont les usages ont évolués.

Pour la préservation de la qualité architecturale un système de bardage constitué de mosaïque de pâte de verre, confié au plasticien Pierre di Sciullo, a demandé 3 ans d’étude et une ATEx.
Le choix d'un bardage a imposé de venir rechercher le gros œuvre pour assurer la fixation de l'ossature en bois du bardage. Un isolant complémentaire en laine de verre d'une épaisseur de 6 cm a été posé entre l'ancienne ITE conservée, de 6 cm d’épaisseur également, et l'ossature du nouveau bardage.

© Ekopolis
© Ekopolis

Intervenants : 

  • Dominique Renaud (Cabinet RVA)
  • Philippe Vignaud (Cabinet RVA)
  • Pierre di Sciullo (graphiste)
  • Henry Neuville de l'entreprise GTM bâtiment.
  • Michel Sabard, responsable pédagogique au Pôle de formation EVA.

Cliquer ici pour en savoir plus sur cette opération 

 

>> Pour en savoir plus sur les autres éditions : Cliquer ici

 

Catégorie