Ni « charité », ni « partage » : vers un nouveau rapport entre les territoires et les métropoles ?