Partager

Share icon

Référentiel pour une gestion à la source des eaux pluviales dans la métropole

Référentiel pour une gestion à la source des eaux pluviales dans la métropole
Encart
Informations bibliographiques
Année d’édition
2018
Type de ressource
Guide/méthode
Ouvrage
Auteur
Pagination
3 volumes
Présentation
Description

"Inscrit au programme partenarial de l’Apur de 2017 à 2019, ce référentiel est élaboré en coordination étroite avec le groupe de travail sur « la gestion des eaux pluviales » (piloté par la Direction de l’Eau du CD 93) et celui sur « la priorisation des rejets » (piloté par le SIAAP).

Ce référentiel est composé de 3 cahiers, le premier s’interroge sur les raisons d’une gestion à la source des eaux pluviales, le second sur les manières de gérer ces eaux, enfin le troisième s’intéresse aux acteurs de cette gestion intégrée des eaux pluviales.

  • Le cahier 1 (Pourquoi une gestion à la source des eaux pluviales ?) se concentre sur les grands enjeux propres à une situation métropolitaine en mutation. Les raisons d’un changement de paradigme dans la gestion à la source des eaux pluviales sont examinées à partir de plusieurs critères et attentes en matière de pratiques urbaines (baignade, îlots de fraîcheur), de gestion d’un héritage technique (réseau d’assainissement, déconnexion et désimperméabilisation), de préservation et de création de milieux urbains (écologie, qualité de vie), d’économie et d’amélioration de la ressource en eau.

 

  • Le cahier 2 (Comment gérer les eaux de pluie à la source ?) présente les différents moyens de gérer localement les eaux pluviales et les principaux freins et leviers communément rencontrés qu’ils soient liés aux tissus urbains, aux espaces publics et privés, aux opérations d’aménagement neuves ou de renouvellement urbains. Les moyens de déconnecter les eaux pluviales sont aussi abordés en termes de volumes, de stockage et d’infiltration, de perméabilité des sols, de pollution et de dépollution. Ces sujets sont traités à la fois sous forme de grandes thématiques et types d’actions et à partir de nombreux retours d’expériences.

 

  • Le cahier 3 (Acteurs et retours d’expériences) a été réalisé à partir de quatre ateliers dédiés aux aménageurs et grands projets urbains, aux grands propriétaires fonciers et à la gestion du patrimoine, aux acteurs publics et à l’inscription des politiques publiques dans les documents réglementaires, et enfin aux acteurs privés.

La diversité des retours d’expériences témoigne d’un changement de culture dans l’ensemble de la chaîne d’acteurs avec en particulier l’intérêt d’une gestion des petites pluies comme opportunité pour réduire les volumes rejetées et repenser le rapport de la ville à l’eau.

Plusieurs encarts permettent de donner la parole aux acteurs impliqués dans la gestion de l’eau et de l’assainissement (villes, conseils départementaux, établissement public territorial -EPT-, syndicats…).

Plusieurs encarts permettent de donner la parole aux acteurs impliqués dans la gestion de l’eau et de l’assainissement (villes, conseils départementaux, EPT, syndicats…)."

(Source : APUR)

Documentation