Comparaison internationale bâtiment et énergie

Encart
Informations bibliographiques
Année d’édition
2007
Type de ressource
Rapport
Auteur
Présentation
Description

Créé dans le cadre du Plan Climat adopté par le gouvernement en 2004, le Programme de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans le bâtiment (PREBAT) a été mis en place par un protocole signé par cinq ministres et cinq présidents et directeur d'agence d'objectifs. Le protocole prévoit qu'une des premières actions du PREBAT est la réalisation d'un "état de l'art, aux plans national et international, des recherches, des meilleures pratiques professionnelles et des bâtiments les plus avancés ; cet état de l'art sera le fondement d'une veille permanente pendant la durée du PREBAT et servira de base aux actions de diffusion et de valorisation".  

Le projet comparaison internationale PREBAT correspond à l'état de l'art jugé prioritaire par le protocole. Il a pour objectif de tirer des enseignements pour la France de l'analyse de bonnes pratiques étrangères de recherche et opérationnelles pour des bâtiments neufs et rénovés à forte performance énergétique. Ce benchmark de bonnes pratiques internationales porte sur :  

  • des programmes d'opérations performantes en Allemagne («Passivhaus», «Maisons 3 litres», «EnSan», «Maisons basse énergie dans l'existant»), en Suisse («Minergie®»), aux Etats-unis (programmes «Building America», «Zero Energy Homes», label « Leadership in Energy and Environmental Design (LEED™) »), au Japon (maisons photovoltaïques à basse consommation), en Espagne (ordonnance solaire thermique) et au Danemark (éco quartier rénové de Vesterbro à Copenhague) ;  
  • des composants et équipements innovants relatifs à l'optimisation de l'enveloppe (systèmes constructifs, parois opaques et transparentes performantes), au développement du solaire (photovoltaïque intégré, systèmes solaires combinés chauffage eau chaude, stockage de chaleur), à l'utilisation efficace des énergies fossiles (ventilation double flux avec récupération de chaleur, systèmes compacts ventilation-chauffage-eau chaude sanitaire, climatisation et rafraichissement basse consommation, micro-cogénération), aux micro-réseaux de chaleur, à l'éclairage performant, et au-delà de chacune de ces techniques, l'approche intégrée des technologies ;  
  • les programmes de recherche développement autrichien, hollandais et finlandais.

Il met aussi en évidence le foisonnement d'initiatives françaises qui ont vu le jour depuis deux ans sur des bâtiments -neufs ou rénovés- à basse consommation d'énergie.

Source : http://www.prebat.net/benchmark/benchmark.html

Pour aller plus loin