Partager

Share icon

Villa Chevalier

28 logements collectifs, 4 maisons sur les toîts et 20 maisons individuelles

Villa Chevalier
Encart
Fiche technique
Programme
Habitat collectif
28 logements collectifs, 4 maisons sur les toîts et 20 maisons individuelles
Année de livraison
2008
Adresse
2, impasse Chevalier
93200
Saint-Denis
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Construction
Distinction(s)
Autre
Surfaces
SHON
4851
Coût
Coût travaux
5700000
HT
Acteurs
MOA
Architecte
Calendrier
2008
Livraison
Texte de présentation
Réalisation sélectionnée par la Cité de l'architecture dans le cadre de l'exposition Habiter écologique.

Partenaires

Cité de l'architecture

« Le standard de production du bâtiment en France repose sur une technologie quasi unique : le béton, son isolant et la fenêtre PVC, et les filières qui vont avec. Du coup, ce qui perturbe ce système prédominant perturbe l’économie générale ». Sabri Bendimerad, Tectône

 

Maisons en bande, Impasse Chevalier, Saint Denis

En Plaine Saint-Denis, entre A1 couverte et terrains SNCF, Tectône (Sabri Bendimérad & Pascal Chombart de Lauwe) vient de livrer un ensemble de logements composé d’un ensemble collectif qui borne quatre rangées de maisons, aménageant une densité intermédiaire. Toutes les maisons sont orientées Est-Ouest, avec des volumes traversants et conjuguent 16 typologies pour 20 habitations (100 m2 habitables en moyenne). Chaque logement est organisé en demi-niveaux décalés, sur trois étages, générant une spatialité généreuse. Des terrasses ainsi que des jardins avant et arrière offrent autant d’extensions plurielles et libres à occupation.

La particularité de l’opération repose sur les briques monolithiques extérieures hauteur d’étage (260 x 60 x 20 cm en module de base), apparentes, qui jouent un rôle porteur périphérique, tandis que les murs mitoyens sont en béton. Afin de conserver l’aspect terre cuite en parement (reconnu pour sa pérennité de surface), l’isolation est posée en face interne. Ce projet-pilote a rencontré quelques difficultés de mise en œuvre, mais participe de la réflexion globale qualitative sur l’environnement. En outre, de nombreuses échappées visuelles et apports en lumière naturelle sont fournis par une multitude de baies (salle de bain et circulations comprises), eu égard aux- vis-à-vis. Le dormant en retrait offre un clair de jour plus conséquent, tandis que les stores sont actionnés par l’extérieur, afin d’obliger la ventilation naturelle quotidienne des pièces. Le sous-sol directement connecté au garage et à l’entrée offre un potentiel habitable supplémentaire. Enfin, les toitures sont végétalisées et des jardins en pleine terre sont intercalés entre les entrées. Une opération que les habitants du quartier ont d’ores et déjà baptisé « le village ».

La mise en œuvre des pièces en terre cuite hauteur d’étage constitue une étape de recherche matérielle et énergétique que poursuit Tectône avec Terreal et RFR Éléments – ainsi que d’autres agences associés à des industriels du bâtiment – dans le cadre de la CHQE (Concept qualité habitat énergie) lancée par le PUCA. Il questionne la performance effective de la densité, via la formalisation de bâtiments concepts qui tablent à la fois sur le quantitatif (bilan énergétique comme financier) et le qualitatif (aspects architecturaux).

Critères

  • (Site / territoire) Travail sur une densité intermédiaire, générant un tissu urbain transitoire.
  • (Matériaux / techniques) Expérimentations techniques afin de répondre aux contraintes environnementales voire de faire évoluer les postures. Expression matérielle forte.
  • (Humain / usage) Développer des spatialités généreuses, dans les trois dimensions et temporiser les voisinages en mettant en oeuvre des vides interstitiels générateur de rencontre et d’éclairement supplémentaire.

Rafael Magrou