Partager

Share icon

Rue Aristide Briand

Encart
Fiche technique
Programme
Habitat collectif
Réhabilitation en site occupé de 192 logements sociaux
Année de livraison
2016
Adresse
Rue Aristide Briand
94250
Gentilly
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Réhabilitation
Distinction(s)
Patrimoine Habitat & environnement (n'existe plus)
Effinergie Rénovation
Surfaces
192
logements
Coût
Coût travaux
7267000
HT
Acteurs
Maître d'œuvre
MOA
Texte de présentation

Pour cette réhabilitation en site occupé de 192 logements sociaux, le bailleur souhaitait dès le départ aller plus loin au niveau énergétique qu’un simple travail de mise aux normes des installations intérieures. Une première tranche portant sur 4 bâtiments R+6 (13 cages d’escalier composés majoritairement de T3 et T4) a été initiée  fin 2013. Il y a eu une consultation classique pour une restructuration intérieure lourde des logements (notamment la redistribution et la rénovation des pièces humides en milieu occupé), une amélioration de l’accessibilité et des espaces extérieurs. Une option énergétique a été ajoutée dans l'appel d'offre pour proposer une solution visant à atteindre un niveau d'isolation BBC. Très vite il est apparu que l'isolation ne pouvait s'envisager que par l'extérieur au regard de la perte de surface que cela occasionnerait par l'intérieur. Différentes solutions et produits ont été étudiés conjointement par le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre.

Il s’agissait de mettre en valeur ce patrimoine typique des Habitations à bon marché des années 30, construit initialement pour loger les anciens combattants. Une concertation avec l'Architecte des bâtiments de France a été menée afin d'obtenir un accord pour intervenir sur les façades en briques pleines. Après autorisation préalable, un échantillon de traitement panneau isolant laine de roche avec bardage briquette a été réalisé sur un des immeubles. Le dessin de modénature de façades était assez simple, mais la teinte de la brique étant liée à la veine, la difficulté est souvent de retrouver exactement la même teinte dans ce genre de cas. La solution proposée a été de mettre en œuvre un procédé commercialisé par Zolpan de panneau isolant laine de roche avec un parement brique qui reprenne fidèlement la modénature existante et assure une bonne qualité de rendu au niveau des angles des encadrements des baies. Ce procédé de pose de plaquettes de terre cuite sur isolant à fait l’objet d’une Appréciation technique d'expérimentation (ATEX).

Afin de conserver visuellement le relief des façades, les gardes-corps ont été déposés puis fixés à nouveau au nu du parement brique, tandis que les ouvrants posés en tunnel ont été repoussés au nu de l’ancienne façade brique. Un avis favorable sur cette solution a été donné, sous réserve de conserver le principe des persiennes métalliques en RDC. Pour la mise au norme des gardes-corps, il a été proposé d'ajouter une lisse. De fait avec ce procédé d’ITE, le dessin initial de la façade est respecté.