Partager

Share icon

Réhabilitation et surélévation en résidences sociale et étudiante

Réhabilitation d’un immeuble en logements étudiants, résidence sociale et local d’activité

Réhabilitation et surélévation en résidences sociale et étudiante
Encart
Fiche technique
Programme
Habitat collectif
Réhabilitation d’un immeuble en logements étudiants, résidence sociale et local d’activité
Année de livraison
2009
Nombre d’habitants de la commune
Nombre d'habitants de la commune
2233818
Adresse
161 et 161 bis rue de la Convention
75015
Paris
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Extension
Réhabilitation
Surélévation
Distinction(s)
Patrimoine Habitat & environnement (n'existe plus)
Surfaces
Terrain
555
SHON
2650
totale
SU
789
résidence sociale
SU
738
résidence étudiante
SU
91
commerce
Coût
Coût total
5900000
HT
Coût travaux
3694000
HT
2006-07-00T00:00:00
TVA à 5,5%
Aides financières
Ville
1400000
Conseil régional
295000
État
180856
Acteurs
MOA
Architecte
BET
Entreprise
Calendrier
2009
Livraison
Texte de présentation

L’intérêt de ce projet consiste en la combinaison d’objectifs sanitaires, sociaux et environnementaux. S’inscrivant dans la politique de lutte contre l’insalubrité dans le parc privé ancien de la Ville de Paris, cette opération de réhabilitation d’un immeuble ancien du XVe arrondissement offre à des étudiants et à des personnes en situation de fragilité l’opportunité de résider à Paris intra muros, via des logements aidés. La juxtaposition programmatique sous-tend des objectifs de mixité sociale et intergénérationnelle.
La dimension environnementale a également fait l’objet d’un soin particulier et le projet a reçu une des premières certifications Patrimoine habitat et environnement (PHE).

Situées rue de la Convention, dans un quartier commerçant du 15ème arrondissement, la résidence sociale Adoma et la résidence universitaire Crous de Paris occupent la parcelle en U d’un ancien foyer France Telecom. Le projet consistait à réhabiliter l’immeuble de facture classique de cet ancien foyer désaffecté, pour y insérer les deux programmes. Afin d’accueillir ceux-ci, la parcelle a été densifiée, dans la limite réglementaire imposée par les gabarits et le coefficient d’occupation des sols (COS) de 5,38, grâce à une surélévation et une extension en rez-de-jardin de l’immeuble initial.

Ce projet a été étudié par l’Observatoire de la qualité architecturale en Île-de-France.

Puce verte    Télécharger la fiche d'étude de cas.

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin