Partager

Share icon

Immeuble de bureaux Opalia

Façade principale Avenue Porte d'Ivry
Encart
Fiche technique
Programme
Equipement de bureau
Bureaux en R+7, noyaux en béton et superstructure en bois massif, parking en sous-sol
Année de livraison
2017
Adresse
ZAC Bédier, Porte d'Ivry
75013
Paris
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Construction
Distinction(s)
Autre
Surfaces
Surface
6000
plancher
Coût
Coût total
10000000
HT
Acteurs
Promoteur
Architecte
BET
structure CVC
BET
enveloppe
Texte de présentation

L’immeuble remplace une paroi phonique d’une douzaine de mètres de haut qui protégeait un immeuble de logements collectifs contre les nuisances du boulevard périphérique. Il était important de trouver une volumétrie permettant non seulement d’assurer le même niveau de protection acoustique, voir d’améliorer le niveau de confort, mais aussi de maintenir l’ensoleillement des logements et de créer un nouveau jardin en cœur de l’ilot. Le programme prévoyait également qu’une partie du parking en sous-sol soit destinée aux occupants des immeubles voisins gérés par un bailleur social.

La maquette de l’héliodon confirmait qu’un immeuble en terrasses répondait bien a ces critères, et le bois semblait une vêture idéale pour habiller la façade en vis-à-vis direct avec les logements. Sur une parcelle très étroite et de géométrie variable, le bâtiment dessine donc comme une main protectrice qui ferme l’ilot délicatement, chaque doigt permettant une articulation différente de l’espace. il n'y a jamais d’étage courant, que des plateaux de configuration atypique. 

Deux typologies de façade répondent à l’ensoleillement différentiel et donc aux besoins particuliers de défendre l’immeuble par rapport à l’apport calorifique du soleil. La première, sur les façades non-exposées, est composée de menuiseries en bande. Il s’agit des panneaux en ossature bois ‘traditionnel’ habillé de lames de Douglas. La deuxième, sur les façades exposées, est une double peau ventilée, composé de panneaux de CLT à l’intérieur, doublé d’isolant et vêtu des lames de Douglas.

L’opération, par son innovation et ses ambitions vertueuses, a lancé une réflexion importante au sein de l’agence autour de 3 thèmes : les matériaux biosourcés, l’intégration de la biodiversité, et le biomimétisme. La recherche porte sur le développement d’autres techniques pour travailler le CLT, notamment son cintrage ‘a froid’, dans le but de proposer une nouvelle liberté aux concepteurs et constructeurs, tout en restant dans une trame économique.

Quantitatifs

  • Murs ossatures bois (1200 m²)  et murs CLT (2300 m²)
  • Menuiseries extérieures bois en IPE lasuré gris
  • Vêture de la façade : 1500 m² Douglas traités à cœur gris (provenance France)
  • Murs rideaux bois / alu (RAICO) : environ 300 m² 
  • 2050 m² de double peau ventilé (bow windows)
  • 1050 m² d’étanchéité des terrasses sur toiture bois et béton (lame bois, végétalisation) 
  • 300 m² de bardage cassette métallique
  • 175 T  de poutres et poteaux métalliques