Partager

Share icon

Groupe scolaire Stéphane Hessel - Les Zéfirottes

Encart
Fiche technique
Programme
Equipement scolaire ou universitaire
Ecole élémentaire de 15 classes, école maternelle de 9 classes, centre de loisir, restaurant scolaire 550 repas, un jardin public
Année de livraison
2014
Adresse
Avenue de la Résistance
93100
Montreuil-sous-Bois
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Construction
Distinction(s)
Autre
Surfaces
SHON
6200
Surface
2000
de cour
Surface
3800
de jardins
Coût
13000000
HT
Acteurs
Architecte
(Christian Hackel, associé)
BET
fluides, thermique
BET
structure bois
Calendrier
2014
Livraison
Texte de présentation

Cette opération est lauréate 2015 du 1er prix des Trophées bois en Ile-de-France.

L’opération du groupe scolaire Stéphane Hessel - Les Zéfirottes s’inscrit dans le cadre du projet "MUSIC" qui, retenu par le programme européen INTERREG, regroupe plusieurs villes européennes sur la problématique de l’efficacité des mesures d’économie d’énergie en ville.

Le projet s’intègre dans un centre urbain dense tout en bénéficiant de la disponibilité d’une emprise foncière "traversante" de 8500m² qui offre l’opportunité d’un projet d’aménagement urbain et paysager reliant deux quartiers à l’écart du réseau viaire. Le programme combine un établissement scolaire comprenant une école élémentaire, une école maternelle, un centre de loisirs et une restauration scolaire, et un jardin public de 3500m².

La volonté de préserver l'atout du site, respiration végétale et circulation douce en cœur d’îlot, dans le contexte dense du centre-ville, ainsi que le rapport aux mitoyennetés et la possibilité de dégager des perspectives urbaines, ont largement déterminé le rapport plein/vide entre implantation bâtie centrale et jardin périphérique.

Tout en bois et paille, l’opération vise, outre la qualité d’usage attendue pour le bâtiment et le jardin, un bilan énergétique positif, toutes consommations confondues, une réduction du bilan carbone sur la durée de vie du bâtiment, le développement d’écosystèmes cohérents et l’inscription du site dans un continuum écologique plus vaste.

À la demande programmatique "concevoir une école et un jardin", le projet a substitué la proposition "implanter une école dans un jardin". Ainsi, le parvis de l'école devient partie intégrante du jardin sous la frondaison de platanes centenaires sauvegardés, les cours de récréation prolongent l’espace des jardins partagés aménagés au Sud, et les eaux de toitures de l’école irriguent et circulent, visibles, dans les noues plantées.

Le groupe scolaire s’organise en trois corps de bâtiment reliés, suivant une orientation Nord-Sud ou approchante. Ce choix permet de privilégier l’orientation Nord pour les salles de classes, limitant les risques de surchauffe liés aux apports externes et profite de la vue sur la frondaison des grands platanes.

L'approche de la maîtrise d'œuvre des préoccupations environnementales répond précisément aux objectifs ambitieux fixés par le cahier des charges - "Zéro Énergie, Zéro Carbone, Zéro Déchets Nucléaires Induits" - bien que l’opération ne fasse l’objet d’aucune certification ni labellisation.

Sur le plan de la biodiversité, le bâtiment et le jardin fonctionnent en symbiose, installant sur le site plusieurs écosystèmes : le "boisement" des grands platanes au Nord, la "clairière" des cours de récréation bien exposées et la zone humide des jardins partagés au Sud. Une gestion raisonnée des eaux de pluie accompagne cette organisation.

Sur le plan constructif, le choix d’utiliser massivement le bois et la paille comme matériaux de construction répondait à trois objectifs prioritaires : organiser un chantier rapide et propre en s’adossant à une préfabrication poussée, privilégier l’utilisation de matériaux renouvelables et améliorer significativement le bilan carbone de la construction.
Du point de vue énergétique, l’exigence d’une neutralité en énergie primaire, en carbone et en déchets nucléaires induits, tous usages confondus, va très au-delà du label BEPOS. Cet objectif est atteint et même dépassé grâce à une performance d’isolation exceptionnelle et un mix de production renouvelable réparti entre solaire photovoltaïque, solaire thermique et cogénération à huile végétale.
La question du confort a été abordée de façon transversale en intégrant l’ensemble des aspects : lumière naturelle, ambiance acoustique, thermique d’été, qualité de l’air.

 

Pour en savoir plus

> Télécharger le dossier de presse (2014)

> Télécharger la présentation du projet et de ses performances énergétiques (2012)