Partager

Share icon

Ecole Henri Wallon

Encart
Fiche technique
Programme
Equipement scolaire ou universitaire
Rénovation des façades, amélioration des performances énergétiques et mise aux normes d’accessibilité PMR
Année de livraison
2012
Adresse
1 rue Henri Wallon
93100
Montreuil-sous-Bois
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Réhabilitation
Rénovation
Distinction(s)
Autre
Surfaces
SHON
3492
Coût
Coût total
1760000
HT
2012-04-00T00:00:00
Aides financières
Conseil régional
1030000
ANRU et PRUS
390000
Acteurs
Maître d'œuvre
BET
structure
Texte de présentation

En septembre 2007, la Ville de Montreuil organisait un appel à candidature pour la rénovation de l’enveloppe de l’école élémentaire Henri Wallon avec comme projet, outre le traitement de l’amiante, l’amélioration des performances thermiques et de confort d’été ainsi que le traitement de l’accessibilité des handicapés.

L'école est une construction des années 60, sur 3 niveaux, d’une longueur de 64 m et d’une épaisseur de 18 m. Sa volumétrie est simple, tramée structurellement en un système poteaux/poutres béton et planchers hourdis. Cette trame rythme fortement les façades.
Les façades principales (sud-ouest et nord-est) sont largement éclairées par des ensembles de châssis bois, allèges et meneaux en panneaux de fibres amiantées, pris entre les planchers et les trames verticales de poteaux et refends béton.

Pour des raisons de gain thermique et de temps (rénovation en site occupé), le choix constructif s’est naturellement orienté vers une solution de préfabrication bois et un traitement de l’amiante (non friable) par encoffrement.
La conception des façades repose sur un système de panneaux préfabriqués sur la hauteur des 2 niveaux supérieurs (7,1m), réalisé selon la trame existante d’1,75 m.
Les panneaux, entièrement préfabriqués en usine, sont constitués de caissons à ossature bois recevant une isolation par laine de roche entre montants et une finition extérieure en panneaux multiplis lasurés. Les châssis vitrés (bois massif lamellé-collé) sont montés à la structure en applique.
Les panneaux de façades sont rapportés à la structure du bâtiment selon un principe de mur-rideau sans démontage des façades existantes. La pose est réalisée au moyen de poutres bois et consoles métalliques préalablement rapportées aux abouts de planchers béton. Les panneaux sont posés sur les consoles et fixés aux poutres par tire-fonds. Un système d’étanchéité de type compri-bande est posé à la jonction de chaque panneau.

Cette opération n'est pas labellisée mais présente une résistance thermique nettement améliorée, avec un gain énergétique de l’ordre de 80% :
> Existant R = 0,28 / Projet R = 4,69.
> Déperdition : U Paroi Existant 1,86 W/(m²K) / U Paroi Projet 0,213 W/(m²K).

Source : CAUE 93/CNDB

Pour en savoir plus

> La fiche de l'Observatoire des CAUE réalisée par le CAUE 93

> Le retour d'expérience "Réhabilitation solutions bois" réalisé par le CNDB.