Partager

Share icon

Crèche Tom Pouce

Encart
Fiche technique
Programme
Equipement social ou socio-éducatif
Pôle multi-accueil petite enfance de 60 berceaux
Année de livraison
2013
Adresse
248 Rue du Menil
92600
Asnières-sur-Seine
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Construction
Distinction(s)
Autre
Surfaces
SHON
1200
Coût
Coût travaux
3400000
HT
2013-05-00T00:00:00
Acteurs
Maître d'œuvre
BET
structure
BET
fluides, VRD
Calendrier
2013
Livraison
Texte de présentation

La crèche Tom Pouce s'inscrit dans le projet de rénovation urbaine entamée en 2009 du quartier des Hauts d'Asnières, afin de donner une nouvelle image du quartier.

Financé par la Ville d'Asnières, le bâtiment est géré via une délégation de service public par une société privée, Les Petits chaperons rouges.

Compte tenu de l'étroitesse de la parcelle, le pôle de petite enfance s'est développé verticalement sur cinq niveaux (toiture accessible comprise) composés de 3 sections superposées. Les étages sont décalés les uns par rapport aux autres, ce qui a permis de créer un jeu de saillies et de retrait animant la façade et les vues. Le relief des volumes est également souligné par les couleurs vives associées à chaque niveau et visibles depuis l'extérieur.

Le projet a développé à chaque étage des terrasses généreuses en connexion avec toutes les salles d’éveil des enfants. La « grande toiture-terrasse » au dernier niveau est un lieu de rencontre et de jeu entre les différentes tranches d’âges.

L’accès au bâtiment s’effectue en creux depuis la rue du Ménil, abrité sous le porte-à-faux de l’étage. Large et lumineux, le hall permet aux usagers de circuler comme d’échanger aisément. Dès l’entrée, on perçoit la zone de psychomotricité largement ouverte sur la cour commune et le square très arboré au travers de la salle de musique.
Dans les étages, la séparation entre espaces de service et sections est claire. La position centrale de la zone de change permet à chaque fois un contrôle des entrées/sorties et de l’ensemble des espaces attenants à la section.

Le projet a fait l’objet d’une démarche environnementale globale HQE : Télécharger la notice

Il répond aux normes en matières d’acoustique et de thermique, parfois même au-delà des réglementations pour assurer un confort maximum aux utilisateurs. 
Le volume développé par le bâtiment est minimum (rez-de-chaussée + 3 étages), afin de le rendre plus performant énergétiquement et permet de limiter la création de pignons aveugles sur voie.

Les salles de repos possèdent des occultations fixes extérieures qui assurent une protection solaire adaptée, et créent un filtre avec la ville (lames aluminium venant devant des châssis ouvrants avec double vitrage à faible émissivité).

Les salles d’éveil possèdent une double peau composée également de châssis ouvrants avec double vitrage à faible émissivité en face intérieure et d’un simple feuilleté face extérieur entre ces deux peaux, de stores toiles verticaux type screen mobiles rétractables permettant de gérer les apports de lumière et de chaleur. Cette double peau est ventilée naturellement et permet le préchauffage de l’air en hiver.

Les façades sont isolées par l’extérieur. Des panneaux sandwich habillés d’aluminium opacifient la façade sur plus de 35% de sa surface. Les menuiseries descendent jusqu’au sol pour permettre à tous de voir dehors… sans pour autant être vu de l’extérieur grâce au filtre passant devant certains châssis.
Les sections sont baignées de lumière naturelle grâce de grandes baies vitrées ouvrantes sur la cour et des ouvertures zénithales.

L'opération a reçu la « Mention honorable » du prix « Barbara Cappochin International Architecture Prize 2015 ».