Partager

Share icon

Bâtiment Max Weber - Université Paris Ouest Nanterre

© Pascal Gontier
Encart
Fiche technique
Programme
Equipement scolaire ou universitaire
Equipement de bureau
2 grandes de salles de réunion au RDC, 1 amphithéâtre, 4 salles de convivialité, 124 bureaux, 25 places de parking
Année de livraison
2016
Nombre d’habitants de la commune
Nombre d'habitants de la commune
90000
Adresse
200 avenue de la République
92000
Nanterre
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Construction
Distinction(s)
Autre
Surfaces
SHON
5339
Coût
Coût total
11743747
HT
Acteurs
MOA déléguée
AMO
Maître d'œuvre
BET
Texte de présentation

Cette opération est 1er prix des Trophées Bois Ile-de-France 2016 et lauréat français des Green Buidings Awards 2016.

Le bâtiment Max Weber de l’Université de Paris Ouest Nanterre a été réalisé par l'architecte Pascal Gontier. Il est destiné à accueillir les chercheurs en Sciences Sociales et Humaines. Derrière une enveloppe en aluminium dont l’écriture architecturale constitue un clin d’œil à celle des bâtiments voisins, ce bâtiment revisite totalement par son architecture, les caractéristiques habituelles des bâtiments de bureaux, en s’appuyant sur une démarche environnementale ambitieuse.

En effet ce bâtiment de 5 000m² sur 5 niveaux se distingue par sa structure qui est entièrement en bois- y compris les cages d’escalier et d’ascenseur-. Les espaces intérieurs sont ainsi caractérisés par la structure poteaux dalles qui est conçue pour permettre au bâtiment de s’adapter aux transformations susceptibles d’intervenir dans l’organisation des laboratoires.

Le bâtiment se distingue également par le dispositif de ventilation naturelle qui lui permet d’atteindre des performances énergétiques très élevées en réduisant de façon drastique les consommations de ventilation mécanique que l’on trouve habituellement sur ce type de bâtiment, se manifeste en toiture par 25 cheminées sculpturales de trois mètres soixante de haut qui offrent sur le campus un signal fort.

La démarche innovante mise en œuvre pour ce bâtiment a nécessité des recherches conséquentes et un travail en amont très approfondi. La structure du bâtiment et l’organisation de ses espaces ont ici été pensés en même temps que l’organisation des différents réseaux, en intégrant les problématiques liées à l’acoustique. Cette stratégie a permis de faire disparaitre les habituels faux planchers et faux plafonds, et de retrouver ainsi une singularité dans les espaces grâce à l’expression juste des matériaux et de leurs assemblages.

 

Pour en savoir plus

Télécharger la fiche action remarquable sur le site de l'ARENE