Partager

Share icon

35 logements sociaux

Encart
Fiche technique
Programme
Habitat collectif
17 et 18 logements sociaux locatifs dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire
Année de livraison
2014
Adresse
3 rue Etienne Dolet / 49 rue Edouard Branly
93100
Montreuil
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Construction
Distinction(s)
BBC Effinergie (n'existe plus)
Habitat & Environnement (n'existe plus)
Surfaces
Surface
1988
habitable
SU
2057
Coût
Coût total
3575000
HT
Acteurs
Architecte
BET
TCE
BET
Ingénierie systèmes bois
Texte de présentation

Ce projet est lauréat 1er prix "logements collectifs et groupés" des Trophées bois Ile-de-France 2015.

Cette opération de 35 logements s'est développée sur deux parcelles du Haut Montreuil, situées à quelques centaines de mètres l’une de l’autre (17 et 18 logements). Elle s’inscrit dans un tissu urbain hétéroclite, aux volumes bâtis variés, allant du pavillon aux ensembles collectifs de grande échelle. Les logements étaient destinés à des familles en difficulté, ce qui rendait essentiel la maîtrise des loyers et l'optimisation des surfaces habitables.

Ces exigences, ainsi que l’exiguïté des parcelles, ont poussé la maîtrise d'œuvre à proposer une grande simplicité de plan : les escaliers pour desservir les logements ont été conçus sur les espaces extérieurs, mutualisant circulations et espaces extérieurs privatisables. La solution constructive des murs à ossature bois à permis de répondre aux problématiques de gain de surface, de performance thermique et de traitement acoustique.

Pour faciliter l'appropriation des lieux par les habitants, différentes typologies de logements ont été organisése en les superposant les unes aux autres, et tous les espaces collectifs, jardin, cheminements, escaliers extérieurs et passerelles ont été conçus comme des espaces à partager. "D’un profil collectif traditionnel, l’opération se fait plus individuelle, plus adaptée au quartier et aux futurs locataires. Pour proposer, in fine, deux ensembles de 17 et 18 logements intermédiaires offrant un autre modèle d’habiter : un projet pouvant générer du lien social et de l’échange. Une forme urbaine du hameau vertical."

Les espaces verts ont été pensés dans le même esprit, mélant agrément et usage courant avec la plantation de petits arbres fruitiers et de plantes aromatiques.

Les deux parcelles ont été conçues selon une approche "intégrale bois" : murs à ossature bois préfabriqués, bardages bois posés en usine, planchers-bois et toiture-terrasse bois. Cette démarche a permis un bilan environnemental significativement positif, tant sur l’énergie consommée pour la production des matériaux que sur la balance CO². Selon la maîtrise Ces 35 logements contribuent à 1000 tonnes de CO² en moins dans l’atmosphère, sont construits avec 30 fois moins d’énergie pour la structure qu’avec les méthodes traditionnelles, et génèrent près du double d’heures de travail localement.

30% de la consommation d'énergie, chauffage et production d'eau chaude sanitaire, est assurée par énergie solaire concentrée.
La performance thermique de l’enveloppe se situe au niveau RT2012 -20%.
L'implantation de laine de bois dans les planchers de toitures-terrasses couplées à la végétalisation des toitures techniques a permis l'amélioration de l’inertie thermique des bâtiments (confort d’été), grâce à un déphasage thermique de près de 13 heures.

 

Pour en savoir plus

- Télécharger la plaquette de l'agence LA architectures

- Télécharger la fiche descriptive des Trophées bois Ile-de-France 2015