Partager

Share icon

11 logements à Saint-Ouen

Encart
Fiche technique
Programme
Habitat collectif
11 logements neufs
Année de livraison
2013
Adresse
43 bis rue de Landy
93400
Saint-Ouen
Contexte
Urbain dense
Type d’intervention
Construction
Distinction(s)
RT 2005
Surfaces
Surface
870
Coût
Coût total
1300000
HT
2014-12-00T00:00:00
Acteurs
MOA
privée
Maître d'œuvre
Entreprise
bois
Texte de présentation

Implanté au fond d'une impasse, le projet compose avec un contexte environnant très hétéroclite et un espace étroit et exigu dont chaque cm² doit être valorisé. Il s'organise en U autour d'un patio urbain qui devient le cœur du projet : un lieu de détente, de rencontre et d'échange.

Une structure mixte, bois et béton avec des panneaux à ossature bois en épicéa et un révêtement en lames de mélèze, a été choisie pour les modules de logements, en contraste avec l'acier galvanisé qui habille les circulations verticales et les balcons. Des occultations colorées viennent animer les façades.

Le squelette du bâtiment est constitué d'une structure poteau-poutre en béton, permettant, dans un souci de pérennité, une grande variabilité d'utilisation des plateaux. Ce squelette est ensuite habillé d'un mur manteau préfabriqué en usine. Ce procédé a permis d'amener des parois prêtes à la pose, composées d'une ossature bois, d'un isolant, des membranes pare-vapeur, pare-pluie et aussi de son bardage garantissant la qualité de l'ouvrage fini. 

Un prototype de fenêtre composé d'une menuiserie entourée par un cadre, son garde-corps et ses volets pliants-coulissants métalliques, a été choisi afin d'optimiser les coûts de fabrication et le temps de pose. Ce module est ensuite multiplié sur l'ensemble des façades, donnant un rythme et une unité au bâtiment. Les cages d'escaliers et les balcons sont en structure métallique autoportante ou rapportés, accrochés ponctuellement aux façades afin de minimiser les ponts thermiques.

En raison des contraintes liées à la situation urbaine de la parcelle, le choix constructif pour ce bâtiment s'est tourné vers la filière sèche et la préfabrication mêlant maçonnerie, ossature bois et serrurerie.

L'utilisation de la filière sèche a été développée tout au long de la conception permettant une construction cohérente et respectueuse de l'environnement, limitant les nuisances sonores et la production de déchets en plein cœur d’îlot. Elle a aussi permis de pallier aux difficultés d'approvisionnement du chantier en utilisant des éléments préfabriqués, légers et assemblés mécaniquement, réduisant de fait les délais de mise en œuvre. L'utilisation du matériau bois s'est imposée pour sa souplesse d'utilisation, sa rapidité et facilité de mise en œuvre et ses qualités thermique et plastique.