Partager

Share icon

ZAC du Chaperon Vert

ORU ZAC du Chaperon Vert
Encart
Fiche technique
Programme
Equipement de bureau
Equipement scolaire ou universitaire
Habitat collectif
Année de livraison
2018
Nombre d’habitants de la commune
Nombre d'habitants de la commune
21516
Adresse
94003
Arcueil
94250
Gentilly
Contexte
Urbain dense
Type de procédure
ZAC
Type d'intervention
Construction
Démolition
Réhabilitation
Restructuration
Distinction(s)
NQU
Surface(s)
Terrain
1,3 ha
Coût(s)
Coût total
236000000
Aides financières
Dotation prévisionnelle - Région Ile-de-France
3399300
Acteurs
MOA déléguée
Architecte coordinateur
Promoteur
Promoteur
Calendrier du projet
2006
Création de la ZAC
2010
Livraison

Groupe Scolaire Olympe de Gouges

2010
Livraison

Résidence étudiante Irène et Frédéric Joliot-Curie

Texte de présentation

Résumé du projet

Créée en 2006, la ZAC du Chaperon Vert s'inscrit dans le territoire de l'Opération de renouvellement urbain d'Arcueil/Gentilly (ORU), en bordure sud de Paris dans le Val-de-Marne. Une convention partenariale ANRU a été signée le 28 novembre 2008 entre les villes d'Arcueil et Gentilly, la Communauté d'agglomérations du Val-de-Bièvre et l'Office public de l'habitat. Ce projet, à cheval sur les deux communes, s'étend sur une surface d'1,3 hectares. Le pilotage du projet est confié à la SADEV 94 et la direction du groupe de maîtrise d'œuvre au l'agence d'architectes TVK.

La cité du Chaperon Vert, conçue pour fonctionner de manière autonome a produit un territoire enclavé avec une précarité et un taux de chômage élevés. L'opération vise donc à requalifier un parc de logements sociaux qui n'est plus aux normes en termes de surface, de typologie et d'isolation. La mixité sociale et la diversité fonctionnelle sont des objectifs majeurs, à l'image des grands projets avoisinants de la ZAC de la Porte de Gentilly et la ZAC des Portes d'Arcueil. Les espaces publics et les voies sont profondément retravaillés afin d'améliorer le cadre de vie et de permettre une circulation plus aisée au sein du quartier et vers l'extérieur.

Points forts du projet

Réhabilitation et diversification du parc de logements

Plus de 1400 logements font l'objet d'interventions lourdes : isolation thermique et phonique, chauffage, électricité et plomberie sont rénovés. Les parties communes sont également rénovées avec l'installation d'interphones et la sécurisation de l'accès et la réfection des halls d'entrées et des cages d'escaliers, la reprise des sols ainsi que de l'éclairage. L'objectif affiché est de réduire disparaître le sentiment d'insécurité et rendre l'habitat plus agréable. Certains logements font également l'objet de travaux de déclassement ou d'extension. Enfin 192 logements sont démolis et reconstruits. Tous les habitants peuvent ainsi bénéficier d'un relogement. Malgré ces travaux, les hausses de loyers ont été relativement compensées par une hausse concomittante des allocations. A ces réhabilitations s'ajoutent environ 1400 logements neufs de typologies diverses : accession à la propriété, accession sociale, résidence étudiante. Ceux-ci permettent à la fois de reloger les habitants dont les logements ont été démolis et d'ouvrir le quartier à de nouvelles populations, une action justifiée par la volonté de créer des liens spatiaux mais également sociaux avec l'extérieur, notamment Paris et la Cité universitaire.

Travail sur la voirie et les espaces publics 

Les liaisons intercommunales entre Arcueil, Gentilly et la cité universitaires ont été valorisées avec la création de la promenade des berges de l'A6, le prolongement de la passerelle du Cambodge, et la promenade des Aqueducs. La création d'un nouvel axe traversant Est-Ouest à Gentilly, de nouveaux franchissements, trois nouvelles entrées de quartiers, et la requalification de nombreuses voies internes permettent d'améliorer la circulation à l'intérieur du quartier tout en favorisant son ouverture sur la ville. La trame viaire du quartier est profondément remaniée. Les espaces verts sont, eux, valorisés. En plus du franchissement de l'A6, un nouveau parc conçu par l'agence TN+ a été créé, s'insérant dans un corridor écologique s'étendant du parc Montsouris à Arcueil. Enfin, le projet prévoit le réaménagement des places et squares du quartier.

Création de nouveaux équipements publics

La reconstruction et la réorganisation des écoles est affirmée dans la convention ANRU comme une priorité. Ainsi, le groupe scolaire énergie zéro Olympe de Gouges, complexe de 18 classes de maternelle et primaire, a été construit en remplacement du groupe scolaire Marie-Curie démoli. D'autres écoles sont, elles, rénovées ou reconstruites : l'école maternelle Jean-Lurçat et l'école primaire Lamartine. Par ailleurs, un équipement socioculturel est en projet afin de créer un espace de sociabilité dans le quartier, d'activités et de loisirs, et un lieu de réalisation d'initiatives citoyennes. Enfin, les équipements sportifs ne sont pas oubliés avec le réaménagement du city-stade et la création d'une halle de sports à Gentilly.

Programmation

1 408 logements réhabilités

192 logements démolis

1400 nouveaux logements

700 m2 de commerces

16 455 m2 de bureaux

Distinctions

L'opération a été lauréate de l'appel à projet Nouveau quartier urbain de la région Île-de-France en 2011

Ressources associées

Convention partenariale ANRU du 28 novembre 2008

Guide d'information sur le projet à destination des habitants du Chaperon Vert