Partager

Share icon
Servon_5.jpg
Encart
Fiche technique
Programme
Aménagement paysager
Aménagement urbain
Habitat collectif
Habitat individuel
Habitat semi-collectif
Année de livraison
2008
Nombre d’habitants de la commune
Nombre d'habitants de la commune
3555
Adresse
35327
Servon-sur-Vilaine
Contexte
Rural
Type de procédure
ZAC
Type d'intervention
Extension
Restructuration
Distinction(s)
Autre
Surface(s)
SHON
5418
Coût(s)
Coût travaux
610000
HT
Coût total
6582563
HT
Calendrier du projet
1999
Début des études
Texte de présentation

La ZAC des vignes est une opération d’aménagement stratégique dans la mise en œuvre d’un projet de consolidation et de développement du centre bourg d’une commune de la périphérie rennaise. A la suite d’une étude d’urbanisme sur l’ensemble de la commune et des études opérationnelles de ZAC, JAM s’est vu confier la coordination de la ZAC et la maîtrise d’œuvre d’une partie des logements (54 logements répartis en 3 lots).

Le programme de la ZAC comprenant la création de 100 logements et de 500m2 de surfaces commerciales correspond à une densité de 90 lgts/ha qui en fait une des opérations les plus dense de la périphérie rennaise. Au delà de la question foncière, cette problématique de la densité doit être aussi comprise comme une réelle alternative résidentielle, puisqu’avec 200 à 250 nouveaux habitants à proximité immédiate des commerces, des services, des écoles, il s’agit de redynamiser et de rajeunir un centre bourg que les lotissements pavillonnaires ont contribuer à dépeupler. C’est donc aussi et surtout un certain modèle de développement urbain qui est ici en jeu.
La programmation résidentielle combine des petits logements (T2 et T3) à destination des primo-accédant et des jeunes ménages et des grands logements (T4,T5) principalement en maison de ville à destination des familles et des personnes âgées. Elle donne lieu à un travail sur la mixité typologique permettant une densification et un renouvellement du centre bourg cohérents avec le tissu urbain existant, à partir de la combinaison à la parcelle de différents types bâtis - petits plots collectifs R+3, maisons superposées, maisons en rangées et individuelles - qui font échos aux typologies traditionnelles des villages bretons (maisons de maître, maisons de bourgs mitoyennes, longères, pavillons). Cette greffe avec le tissu urbain existant repose sur une double logique de maillage et de découpage qui interroge une nouvelle échelle sans rompre avec l’ancienne. Un réseau de petites rues, sentes, venelles, courées ainsi qu’un mail plantée dans la pente structurant le cœur de l’opération viennent ainsi complèter l’espace public de centre bourg, tandis que le découpage foncier permet de constituer de petites unités résidentielles d’immeubles collectifs sans rupture avec l’échelle du parcellaire existant. Chaque unité résidentielle de 20 à 25 logements possède ainsi un accès commun, un parking collectif souterrain, une cour jardin ou une courée.

Les zones d'urbanisation programmées à court terme représentaient en terme de surface plus du double de la surface du centre-bourg. Ces urbanisations, à l'initiative de la commune, représentent un enjeu pour l'amélioration de la structure urbaine de Servon et avaient pour objectif de :
- permettre la revalorisation du centre-bourg comme espace central de la commune,
- privilégier l'implantation des activités de part et d'autre de la N 157,
- assurer le maillage avec la structure urbaine et paysagère existante et participer à l'évolution du paysage propre à Servon.