Partager

Share icon

Ecoquartier Île Seguin - Rives de Seine

Parc de Billancourt©H. Abbadie_10X15_72ppp.jpg
Encart
Fiche technique
Programme
Aménagement urbain
Equipement commercial ou de service
Equipement de bureau
Habitat collectif
Année de livraison
2020
Nombre d’habitants de la commune
Nombre d'habitants de la commune
114205
Adresse
Boulogne Billancourt
Contexte
Friche urbaine
Type de procédure
ZAC
Type d'intervention
Construction
Reconversion
Réhabilitation
Distinction(s)
Autre
Catégorie Innovation
Surface(s)
Terrain
74 ha
Coût(s)
Coût total
Acteurs
Maître d'œuvre
Secteur du Trapèze
Maître d'œuvre
Secteur du Trapèze
Maître d'œuvre
Quartier du Pont de Sèvres
Maître d'œuvre
Secteur de l'Île Seguin
Maître d'œuvre
Calendrier du projet
2013
Première livraison

 Secteur Trapèze Ouest

2004
Création de la ZAC
Texte de présentation

Résumé du projet

La ZAC Île Seguin – Rives de Seine, créée en 2004, se situe sur un territoire densément peuplé, à Boulogne-Billancourt à l’Ouest de Paris. Le projet est porté par la mairie de Boulogne-Billancourt et l’aménagement est confié à la SAEM Val de Seine Aménagement. Le site du projet, d’une surface de 74 hectares, est l’un des plus grands de France.

En raison de la grande taille du territoire, il est divisé en trois secteurs ayant chacun des vocations différentes :

- L'Île Seguin (11,5 ha) est appelée à devenir un pôle culturel à rayonnement d’envergure régionale. En effet, de nombreux équipements culturels sont programmés : auditorium, salle de spectacle, école des Arts de cirque, fondation Cartier, cube numérique. Parmi ces équipements, la Seine musicale, salle de concert, a été livrée en avril 2017 ;

- Le Trapèze (37,5 ha) aujourd’hui livré, est lui un pôle d’activité économique important, le troisième d’Île-de-France après Paris et la Défense.  De nombreuses entreprises s’y sont installées telles que L’Equipe, Michelin et Vinci. Cependant ce secteur mixte inclue une programmation de commerces, de logements, d’équipements publics, notamment crèches et écoles, ainsi que d’espaces verts comme le parc de Billancourt ;

 

- Le quartier Pont de Sèvres (10 ha) est en cours de rénovation, faisant l’objet d’une convention ANRU signée en juillet 2008 dont l’objectif est le désenclavement du territoire. La programmation intègre notamment une offre commerciale importante ainsi que de nouveaux espaces publics.

Ambitions environnementales

 
Une nature très présente

Une des principales ambitions du projet concerne la place de la nature en ville. De nombreux espaces verts composent le programme. Mais la végétation se trouve aussi dans les espaces privés, que ce soit en cœur d'îlots ou sous forme de toitures végétalisées. Cette démarche vise à créer un proposer un cadre de vie fortement végétalisé, mais aussi à préserver la biodiversité avec une trame verte et bleue. Ainsi, le territoire accueille des milieux végétaux diversifiés. 

Risque inondable et gestion de l'eau

Cette diversité des milieux peut s'expliquer en partie pas la qualité du système de gestion des eaux. Le périmètre de la ZAC étant majoritairement en zone inondable cette problématique a une dimension centrale dans la conception du projet. La gestion des eaux est assurée par un triple réseau séparatif (eaux usées, eaux pluviales claires et eaux pluviales chargées). Ainsi, le parc de Billancourt constitue un organe régulateur permettant de de récupérer les eaux pluviales des bâtiments grâce à un système de noues. Le parc est conçu pour monter en eau en fonction des niveaux de pluie tout en restant fréquentable. Des puits d'infiltration et des systèmes de surverse dans la Seine sont prévues dans le parc de Billancourt en cas de très fortes pluies. Enfin, en cas de crue exceptionnelle, il peut faire office de bassin pouvant potentiellement stocker 77 000 m3 d'eau.

Réseau de chaleur

La ZAC est alimentée en chaleur par un double réseau de chaud relié à l'ensemble des bâtiments, et de froid relié uniquement aux bureaux. Trois sources d'énergies sont utilisées : une sous-station d'échange vapeur/eau chaude, une centrale de stockage de glace avec refroidissement par l'eau de Seine intégrée au Pont de Sèvres et une centrale thermofrigorifique. La sous-station d'échange est elle-même alimentée en vapeur par les ordures ménagères issues du centre de valorisation énergétique des déchets ménagers d'Issy-les-Moulineaux. Cette source d'énergie représente 35% de l'approvisionnement du réseau. La géothermie représente, elle, 30% de l'approvisionnement. Au total, 65% environ de l'approvisionnement du réseau est issu des énergies renvouvelables. Par ailleurs, l'alimentation en électricité se fait en partie grâce à des panneaux solaires disposés sur les toits des bâtiments de la ZAC.

Programmation

930 000m2 de surface bâtie :

- 394 300 m2 de logements, foyers et résidences

- 343 100 m2 de bureaux

- 192 600 m2 d'équipements, activités et commerces

- 20 ha d'espaces verts dont 7ha de parc

Distinctions

Le projet a obtenu le label étape 3 du programme EcoQuartiers.

Par ailleurs, la ville de Boulogne-Billancourt a remporté le trophée national EcoQuartier en 2013 pour cette opération : communiqué de presse du 9 septembre 2013

Ressources associées

Avis de l'Autorité Environnementale du 19 décembre 2013

Plaquette de présentation du Trapèze, 2014

Fiche de réalisation du réseau de la ZAC Seguin