Partager

Share icon
Capture d’écran 2018-10-22 à 13.48.00.png
Encart
Fiche technique
Programme
Aménagement paysager
Equipement commercial ou de service
Equipement scolaire ou universitaire
Equipement sportif
Habitat collectif
Année de livraison
2018
Nombre d’habitants de la commune
Nombre d'habitants de la commune
44551
Adresse
Gennevilliers
Contexte
Urbain dense
Type de procédure
ZAC
Type d'intervention
Construction
Démolition
Reconversion
Réhabilitation
Distinction(s)
NQU
AEU
Surface(s)
Terrain
10,2 ha
Coût(s)
Coût total
80000000
Coût travaux
11500000
VRD
Aides financières
Dotation prévisionnelle - Région Ile-de-France
3370000
Acteurs
MOA
Aménageur
Maître d'œuvre
AMO
Développement durable
BET
Espaces publics/ VRD
BET
Conception environnementale gymnase et groupe scolaire
BET
Biodiversité
Calendrier du projet
2008
Création de la ZAC
2013
Première livraison
Texte de présentation

Résumé du projet 

Située au Nord-Est du département des Hauts-de-Seine, limitrophe du Val-d'Oise, la ville de Gennevilliers mène depuis 2005 une politique de restructuration du tissu urbain dans le secteur central de la ville. C'est dans ce contexte qu'est lancé le projet de la ZAC Chandon-République en 2008, sur une friche industrielle à proximité directe du centre-ville. Le projet, d'une surface de 10,2 hectares, vise à faire le lien entre les quartiers Grésillons, Agnettes et Chandon-Brenu.

Image retirée.

Localisation du projet © Ville de Gennevilliers

Les principes d'aménagement du projet sont : la densification afin de limiter la consommation de l'espace urbain; une programmation mixte mêlant logements et équipements publics; et la qualité des espaces publics à travers la mise en valeur des modes de transport doux. Enfin, une Approche environnementale de l'urbanisme (AEU) a été menée par le bureau d'études Vizea (Les EnR) avec la ville et la SEMAG92, aménageur du projet. La maîtrise d'œuvre est confiée au cabinet d'architecture, urbanisme et paysage Ateliers 2/3/4/.

Ambitions environnementales

Energie

Le projet ambitionne de réduire de 55% sa consommation énergétique globale par rapport à un aménagement dit classique, sur la base de la RT 2005, ainsi que de réduire de 80% les émissions de gaz à effet de serre liées aux consommations énergétiques des bâtiments. Pour cela, l'ensemble des bâtiments est relié à une chaufferie biomasse alimentée majoritairement par la filière bois. Par ailleurs, tous les bâtiments sont certifiés HQE et H&E, et un gymnase à énergie positive (BEPOS) est programmé. La limitation de la place de la voiture contribue également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. En effet, le ratio de places de stationnement sur la ZAC est ainsi de 0,7 place/logement, soit le minimum autorisé par le PLU.

Biodiversité et espaces verts

Les espaces verts de la ZAC sont reliés à la coulée verte qui traverse la ville et relie les rives nord et sud de la Seine, la commune étant située dans une boucle. Le cahier des charges préconise la pleine terre pour les arbres à hautes tiges, que ce soit dans le parc de 6500 m2 ou dans les cœurs d'îlots. Des espèces locales et économes en eau sont privilégiées. Enfin, une attention particulière est portée à l'entretien des espaces verts : limitation des produits phyto-sanitaires, engrais et produits chimiques, pelouses non-arrosées, tontes et fauches décalées. Sur l'ensemble de la ZAC, l'objectif est d'atteindre au moins 20% de végétalisation des surfaces susceptibles de l'être.

Déchets

Un système de collecte en points d'apport volontaire est mis en place avec des bornes enterrées tous les 15 à 30 mètres. Ce système permet une bonne intégration paysagère ainsi qu'une amélioration de la performance du tri des multi-matériaux et du verre. Par ailleurs, une communication pour sensibiliser au tri sélectif est mise en place comprenant notamment une formation pour les gardiens et plus classiquement des consignes de tri et un démarchage porte à porte auprès des habitants. En ce qui concerne la restauration scolaire, un système de compostage est mis en place pour la récupération des déchets organiques. Enfin, une charte chantier vert impose aux opérateurs la réduction et l'optimisation du tri des déchets de chantier, ainsi que la valorisation d'au moins 50% de la masse de déchets générée.

 

Programmation

1728 logements collectifs (122 500 m2 SHON) en construction neuve et réhabilitation dont :
- 50 % en accession, 50 % en locatif aidé
- une résidence sociale
- une résidence intergénérationnelle

3000 m2 SHON de commerces et de services

9600 m2 SHON d'équipements publics (groupe scolaire, équipement periscolaire, équipement d'acceuil de la petite enfance, gymnase)

6500 m2 d'espaces verts

Distinctions

L'opération a été lauréate de l'appel à projets Nouveau quartier urbain (NQU) de la région Île-de-France en 2011.

Ressources associées

Dossier appel à projets Nouveau quartier urbain, janvier 2011

Cahier des charges prescrit aux opérateurs