Partager

Share icon

Courtil Brécard

1_PHO_Brecard.jpg
Encart
Fiche technique
Programme
Aménagement paysager
Aménagement urbain
Habitat collectif
Habitat individuel
22 logements BBC, 12 maisons et 10 logements collectifs
Année de livraison
2012
Nombre d’habitants de la commune
Nombre d'habitants de la commune
69350
Adresse
44600
Saint-Nazaire
Contexte
Pavillonnaire
Type de procédure
ZAC
Type d'intervention
Extension
Distinction(s)
RT 2005
Surface(s)
SHON
2000
Coût(s)
Coût total
3145041
TTC
Acteurs
Calendrier du projet
2009
Début des études
Texte de présentation

A noter : Exceptionnellement cette opération n'est pas située en Ile-de-France.
Le cycle de conférence Retour sur le durable, organisé avec le Conseil régional de l'Ordre des architectes au premier semestre 2017 avait pour objet de présenter des opérations d'aménagement de maisons individuelles pour faire suite à l'adoption de la loi LCAP en juillet 2016. Cette opération de 22 logements BBC à saint Nzaire a été présentée pour ces qualités d'insertion urbaine et de gestion de la densité.

La ZAC du Courtil Brécard investit un délaissé agricole préservé par l’urbanisme pavillonnaire de Saint-Marc-sur-Mer, station balnéaire qui fait parti de la commune de Saint-Nazaire. La trame de haies, de taillis et d’arbres isolés existants a guidé l’implantation du bâti. La densité de la trame paysagère existante a directement déterminé l’idée du lotissement et l’implantation des maisons. La perspective d’une ambiance plus «campagnarde » qu’« urbaine » a présidé à l’abandon de toute notion de régularité, de mitoyenneté , de rue même.

Un cheminement irrégulier, sans trottoir mais venant au contact direct de la nature, sans bordure, distribue les 12 maisons et les 2 petits collectifs regroupant 10 logements. Le stationnement extérieur trouve place aussi dans des interstices naturels et aléatoires. Les façades sud des maisons s’ouvrent sur les jardins et terrasses, leurs élévations nord fermées deviennent des limites de propriété, en prolongement de haies, palissades et ganivelles de bois. Quelques garages participent à ce jeu d’intimité, en complément de stationnements extérieurs distribués au gré de l’espace disponible. Les bardages de bois grisé, les toitures à deux pentes en zinc, les quelques soubassements de fausse pierre, s’allient à la sobriété des formes, des percements carrés ou en hauteur et du volume de souches de cheminées. 

Sur la base d’un plan type de 4,6m de large, les différentes typologies évolutives se déclinent en fonction des profils des habitants, de plus compactes aux plus spacieuses. Les variations des volumes sur une base commune offrent une individualisation relative, appropriée au caractère paysager de l’îlot.
Les architectes proposent une forte identité « graphique » au lotissement au regard de l’ensemble de la ZAC : la ponctuation rouge vif des stores contrastent fortement avec le vert des arbres. 

Quelques années après l'emménagement des habitants dans le Courtil Brécard, nombre d'entre eux ont souhaité agrandir leur logement. L'architecte Marc Boixel a été sollicité et a proposé des solutions d'agrandissement qui n'entravaient pas le fonctionnement du projet et conservait sa cohérence.