Aller à l'accueil - Aller au menu - aller au contenu
Ekopolis est une association francilienne soutenue par l'ADEME, les CAUE, l'Ordre des architectes, les services de l'Etat et ses adhérents.

Ressource

Viadeo
 

Vidéo/DVD/film/animation multimédia Ajouter à ma liste de lecture 

Intervention de Maxime Tassin, architecte

Mots-clés:

Maxime Tassin - architecte et conseil en environnement - présente ici sept principaux critères qui caractérisent les matériaux de construction, en particulier les matériaux d'isolation. Cette vidéo a été réalisée à l'occasion du cycle de formation Ekopolis 2009 "Concevoir et construire durable, du territoire au bâtiment" le 3 décembre 2009. La thématique de cette journée était "ENVELOPPE : Quelle conception de l’enveloppe pour une architecture durable ?".

Réalisation : Julien Ravoux

Résumé de l'intervention

Celui qui s’intéresse de près à l’architecture dite « écologique » s’apercevra rapidement que plusieurs points de vue s’y expriment successivement et que chaque famille d’environnementaliste du bâtiment reste souvent mal informée sur ce qui préoccupe principalement les six autres.

La famille « MDE », probablement la plus connue, s’intéresse à la maîtrise de la demande en énergie, aux énergies renouvelables qui permettent d’économiser considérablement les énergies fossiles et, par exemple, aux isolants dont le lambda est minuscule...

La famille « HQS » (haute qualité sanitaire), très structurée autour de médecins particulièrement compétents, initie tout un travail sur les impacts des espaces clos sur la santé, redoute les COV, le formaldéhyde et les champs magnétiques dans l’habitation et recherche des isolants dont la toxicité est minuscule...

La famille « limitation des transports motorisés », organisée autour de multiples associations de défense des transports dits « doux », préfère les matériaux issus de matières régionales transformées dans des usines locales et, de ce fait, des isolants transportés sur des distances minuscules...

La famille « paysages historique de ma région » va parfois trébucher sur l’utilisation de matériaux qui ne font pas partie de l’histoire (Chambord est plutôt mal isolé), puis accepter des isolants dont l’impact visuel est minuscule.

La famille « recycler, c’est gagner », préconise, par exemple, des isolants dont la part de matières non recyclées est minuscule...

La famille « défense de la faune et de la flore », va chercher des techniques qui permettent de faire progresser la végétation en ville et préférer les isolants dont l’incompatibilité avec les toitures ou les façades végétalisées est minuscule...

La famille « il y a des bonnes vibrations ici », cherchant à créer des lieux qui apaisent l’âme du pauvre homme tourmenté par son vilain petit karma, va évaluer les matériaux de manière sensible et détecter, par exemple, des isolants qui perturbent les ondes cosmo-telluriques de façon proche du minuscule...

La huitième famille va s'intéresser aux conditions sociales de fabrication et de commercialisation des matériaux... et du cadre bâti. Elle préfèrera, par exemple, des entreprises organisées en Sociétés coopératives et jettera son dévolu sur une isolation fournie par « Avenir Chanvre », Scop, posée par Caracol, Wood Scop ou Arabois, Scop de charpente-couverture, dimensionnée par GTI, ADF ou Etamine, BET fluides sous statut de Scop et dessiné par Atelier éO, Atelier F4 ou Aktis, Scop d'Architecture et d'Urbanisme.

Chacune des sept ou huit familles développe un discours vertueux et en général cohérent mais souvent en contradiction avec les préconisations de quelques autres ; le jeu pourrait probablement sans problème inclure une neuvième famille. La difficulté apparaît lorsqu’il faut céder la priorité à HQS sur MDE, à Recycler sur Limiter les transports etc... en se gardant, bien sûr, des affrontements qui laisseraient des traces délétères dans la mémoire des murs. Lorsque Bernard Arditti, architecte à Manosque, isole un collège à Manosque à partir de paille de lavande, déchet imputrescible de l’activité locale qu’il fait recycler en réussissant à donner au produit un lambda convenable, il préfigure probablement, à l’échelle d’un projet, ce que devraient être les matériaux d’après-demain.

Biographie et bibliographie de Maxime Tassin

Après des études d’architecture plutôt médiocres (UP1 & UP de Grenoble) mais néanmoins couronnées par un dplg (1982), Maxime Tassin exerce pendant plusieurs années un mélange de petits métiers (gratteur d’agence en Allemagne, charrettes de concours en France, menuiserieplomberie, maintenance de bâtiments divers à Bruxelles, architecte en Inde, pose de conduits de cheminée en Ecosse, architecte-urbaniste à l’atelier public de Dourdan....); à partir d’une expérience de monteur du rayon « peintures et traitements de bois naturels » à la coopérative bio de Grenoble (Casabio), il se perd dans les arcannes d’un mélange d’éco-architecture, de bioconstruction, de Baubiologie, d’architecture saine, douce & verte et tente un lobbying au travers de l’association Pilastre « petit institut local d’architecture saine et de techniques respectant l’environnement » (1991 /1996, succès limité). A la fois installé en profession libérale et membre de la Scop d’architecture et d’urbanisme Atelier éO à Grenoble, il prend, selon la météo, les apparences de maître d’œuvre, d’AMO HQE, de BET HQE, d’intervenant dans les formations de l’Ordre des architectes, de documentaliste-chef suprême des 30 mètres de classeurs techniques presque à jour, de référent agréé par l’Ademe pour les approches environnementales de l’urbanisme (AEU) ou pour les sensibilisation de 2 jours à la HQE, de responsable pointilleux voire désagréable du dégivrage du réfrigérateur, des champs magnétiques et du tri sélectif des déchets générés par une activité de 8 à 10 coopérateurs d’un atelier d’architectes-urbaniste spécialisé dans la qualité environnementale du bâtiment.

TASSIN M. L’habitat écologique : quels matériaux choisir ? Mens : les éditions Terre Vivante, 1998. Adaptation d’un ouvrage de l’allemand en français. KUR F. Bauen und wohnen mit Naturbaustoffen.

TASSIN M. Eco-logis, la maison à vivre. Köln: les éditions Könemann, 1999. Adaptation d’un ouvrage de l’allemand en français. Thomas Schmitz-Günther : Lebensraüme Der grosse Ratgeber für ökologishes Bauen und Wohnen.

TASSIN M., NOBLET J.F., Ageden (ass. Grenobloise de défense des énergies renouvelables). Méthode d’éco-architecture. Rédaction d’une synthèse sur l’écologie des bâtiments (consultation : « produits, techniques et méthodes favorables à l’environnement » PCA 1993). Etude subventionnée par le P(U)CA et l’Ademe. Grenoble, 1996.

THOMAS M., RAO S., FONTANA J.R., TASSIN M. Transport and Building, The environnemental impact. Etude avec le Building Research Establishment (B.R.E. à Watford / Londres) sur les conséquences environnementales des transports liés à l’activité des entreprises (déplacements domicile/travail et déplacements professionnels) sur les dégagements de CO2 et le dérèglement climatique pour la Communauté Européenne (programme Save II). Londres : 1999.

Bibliographie complémentaire

VISSCHER C., LECUYER P., PICHON C. Guide pratique de l’Eco-habitat. Monclar de Quercy : les éditions du Fraysse, avril 2007.

www.ecobau.ch : site en allemand & en français, publication des fiches éco-devis et des labels Minergie-éco.

WEISSENFELD P., KÖNIG H. Entretien écologique du bois. Sète : les éditions la Plage, 2008.

Bâtir sain. Guide raisonné de la construction écologique. Verrières : les éditions le Buisson, 2007.

OLIVA J.P. L‘isolation écologique Conception / matériaux / mise en oeuvre. Mens : les éditions Terre Vivante, 2001.

Guide La thermique du bâtiment, Isover, 2007.

Guide L’acoustique du bâtiment, Isover, 2006.

GAUTIER T. Guide pratique de l’habitat sans nocivité pour la santé. Croix : les éditions La Vraie, juillet 2007.

BEAUMIER J. L. L’isolation phonique écologique. Matériaux, mise en oeuvre. Mens : les éditions Terre Vivante, 2006.

ROULET C. A. Santé et qualité de l’environnement intérieur dans les bâtiments. Lausanne : les éditions Presses Polytechniques et Universitaires Romandes,
2004.

RAGONESI M., FISCHER J., BEL YELER F. Bois et Minergie. Berne : les éditions Lignatec, Association Minergie, 2003.

 

 
Annuaire de formations du CLER
Le Comité de Liaison Energies Renouvelables propose un annuaire...
En savoir plus
Réseau espaces naturels et biodiversité
Communauté professionnelle du réseau IDEAL : Mutuelle...
En savoir plus
Collège Roland Vasseur
Livré en 2005, le collège Roland Vasseur de Vigny a...
En savoir plus
Métiers de la croissance verte
La mobilisation en faveur des métiers de la croissance verte...
En savoir plus
 
 
Aller à l'accueil - Aller au menu - aller au contenu