Aller à l'accueil - Aller au menu - aller au contenu
Ekopolis est une association francilienne soutenue par l'ADEME, les CAUE, l'Ordre des architectes, les services de l'Etat et ses adhérents.

Réalisation

Viadeo
 
  • Localiser \
  • Vue sur la halle depuis le quai Demaraize © Dumont Legrand ArchitectesCoté sud, terrasses donnant sur le bief. La noue assure la bonne distance entre promeneurs du chemin du bief et nouveaux habitants, sans clôture © Dumont Legrand ArchitectesFrontage au nord, espace public et entrée des logements sont partagés : murets, massifs arbustifs et décalage des niveaux constituent des seuils doux © Dumont Legrand ArchitectesVue lointaine ouest - depuis le parking de la gare RER © Dumont Legrand ArchitectesVue lointaine est depuis le quai de la gare - arboré © Dumont Legrand ArchitectesRelief du site : contraintes d'enclavement, de zone inondable, atouts d'un cadre paysager de qualité, d'une proximité des TC  Ambitions d'aménagement du site © Ateliers JoursFonctionnement du site © Ateliers JoursPlan masse du site autour de la placette centrale © Ateliers JoursVue en coupe de la placette centrale, avec le bief, la noue, la placette et la halle conservée.Plan type d'un logement en R+1 © Dumont Legrand Architectes
  • Livraison
    2020
  • Type d'intervention
    Construction
  • Adresse
    Friche RFF, avenue de la Libération 78354 Jouy-en-Josas
  • Contexte
    Pavillonnaire
  • Maître d’ouvrage
    Franco-suisse
  • Architecte
    DLA Dumont Legrand architectes
  • BET structure et thermique
    LM Ingénieur
  • BET hydraulicien et VRD
    Cube²
  • Paysagiste
    Ateliers Jours
  • SURFACE
    8211 m²
    plancher
  • Coût total
    12 800 000 € HT
    hors aménagements paysagers

Résidence Belle Aventure - Jouy-en-Josas, 78

Construction neuve de 129 logements à l’accession libre et sociaux

Mots-clés:

Cette opération de logements à l’accession et sociaux a pour but de diversifier le parc de logement de la commune et de renforcer la richesse urbaine et paysagère dans le cadre de l’aménagement du « Cœur de Ville ». Le projet de 8211m2 SDP se développe sur le terrain en friche situé au sud de la gare SNCF. Celui-ci se développe d’Est en Ouest entre les rails de la ligne SNCF au Nord et la Bièvre canalisée au Sud. Le terrain forme une pente partant de l’Ouest jusqu’au vieux Moulin réhabilité en médiathèque à l’extrémité Est. La frange sud de la parcelle est en partie longée par une noue arborée et une promenade le long de la Bièvre. Au centre de la parcelle se trouve une ancienne halle ferroviaire désaffectée. 

Les 7 bâtiments de logements collectifs sont positionnés en limite Sud de la Parcelle, le long de la noue et de la promenade. Cette organisation en « arc » du projet accompagne le cours de la Bièvre. Les bâtiments étant implantés dans le sens de la pente, les façades principales au Sud sont positionnées au plus proche de la rivière, soulignant ainsi cet environnement lacustre. L’opération profite en plus de cette noue pour évacuer gravitairement les eaux pouvant envahir par forte crue son parking semi-enterré.

Les 84 logements libres et 45 logements sociaux sont repartis en 7 bâtiments (2 de logements sociaux et 5 de logements libres). Les bâtiments à l’accession libre sont divisés en quatre copropriétés. L’ensemble des logements sont accessibles PMR. Les logements à l’accession libre seront construits en ossature mixte béton-pierre. Les logements sociaux auront un mode constructif différent (pierre / brique / béton de chanvre) et un système de ventilation naturelle ou forcée. Ils suivront une démarche à faible emprunte carbone (E+C-). 

La volumétrie varie des bâtiments (R+2+combles, R+2+Attique et R+2+Double Attique), l’utilisation de différents matériaux en façade et l’intégration dans le paysage du parc permettent d’exprimer une architecture rythmée et contrastée. Les stationnements sont semi-enterrés sous l’emprise des bâtiments (113 places dont 22 pour les logements sociaux) et en surface (15 places). L’entrée sur le site se fait depuis les extrémités Est et Ouest. Ces deux entrées sont marquées par des placettes accompagnées de quelques places de stationnement en extérieur. Une grande voie accessible aux pompiers et située au niveau du terrain naturel longe l’ensemble des bâtiments reliant les deux entrées. 

L’organisation en « arc » permet de dégager un parc urbain sur le nord de la parcelle, mettant le projet à distance des rails SNCF et offrant un nouvel espace public aux habitants de la commune. L’ancienne halle, témoin du passé ferroviaire des anciennes friches, devient un espace central du projet. Son enveloppe est réhabilitée et accueillera des espaces de bureaux. L’organisation des bâtiments neufs à proximité génère une grande place qui s’ouvre vers la Bièvre. Celle-ci créé un lien nouveau entre la gare SNCF et le Campus HEC qui lui fait face sur la rive sud de la Bièvre. 

La qualité urbaine passe également par un travail sur les seuils entre espace privé, espaces de l’entre-deux et domaine public. Dans ce travail, le rôle des espaces de bordure, de liaison, de « frontage », est crucial. En participant à la définition de la ligne, opaque ou ouverte, qui sépare l’espace privé de l’immeuble du domaine public, ils constituent une composante importante du tissu social. Cette approche permet de prendre en compte la volonté municipale d’ouverture sur l’espace public tout en préservant le caractère privatif d’une telle opération. 

C’est la surélévation des bâtiments dûe au PPRI et à l’évacuation des eaux des parkings qui marque l’interface entre le public et le privé. Un chemin haut longe ainsi les bâtiments et surplombe le jardin, situé lui au niveau naturel. L’accès en hauteur par des jeux de rampes et d’emmarchements est subtilement intégré au site par un muret en meulière courant devant le linéaire des bâtiments et un talus planté qui rattrape son niveau. De part et d’autre des entrées, une clôture garnie de masse végétale met à distance les logements de l’espace public et accueille dans certains cas des locaux vélos extérieurs et sécurisés.

 

 

Opération inscrite dans la démarche Bâtiments durables franciliens

 

Niveau de reconnaissance

Phase conception - Juin 2018 : ARGENT

 

 

Synthèse des enjeux et bonnes pratiques - démarche Bdf

Gestion de projet

  • équipe projet pluridisciplinaire / incription dans un projet de développement de la commune / implication des habitants de Jouy-en-Josas

Territoire et site

  • création d'un quartier et d'un parc structurant pour la ville
  • apport d'activité dans la halle réhabilitée
  • remise en valeur de la vallée de la Bièvre et de son paysage

Solidaire

  • appel à des savoirs-faire locaux (carriers, agriculture pour le béton de chanvre)
  • diversité de typologies et de statuts des logements

Energie

  • communauté ACV : expérimentation et suivi comparatif (construction pierre porteuse "traditionnelle" et construction bois - matériaux biosourcés)
  • réutilisation des eaux-grises

Eau

  • zone PPRI : gestion des eaux pluviales et des eaux de crues
  • remise en valeur d'une noue existante et de son biotope

Autres ressources

  • utilisation de matériaux biosourcés (bois-béton de chanvre, de pierre)
  • création de potagers ; sensibilisation au compostage

Confort et santé

  • logements traversants ou à double orientation minimum, donnant sur le bief ou sur le parc
  • utilisation de matériaux de qualité

 

Choix constructifs

Murs extérieurs

  • logements accession : pierre porteuse ou de parement / brique de parement
  • logements sociaux : bois KHL / béton de chanvre

Plancher bas

  • dalle béton

Menuiseries extérieures

  • menuiseries aluminium ou bois-aluminium

Toitures

  • logements sociaux : isolant laine de bois

 

Equipements techniques

Chauffage

  • chaudières individuelles à condensation
  • radiateurs avec régulateur thermostatique et sonde

Ventilation

  • ventilation simple flux - basse consommation

ECS

  • ECS produite parc chaudière individuelle à condensation

Eclairage

  • lampes basse consommation (LED en majorité)
  • régulation par détection de présence et luminosité

Refroidissement

  • régulation thermique sur les logements sociaux / action du béton de chanvre
  • rideaux d'arbres et zone humide au droit des façades Sud

 

 

 
Restructuration du lycée Jean-Baptiste Corot
Cette réalisation a fait l'objet d'une visite par Ekopolis au...
En savoir plus
Parc nautique de l’île de Monsieur
Cette réalisation a fait l'objet d'une visite par Ekopolis au...
En savoir plus
Logements Frassati
Cette réalisation a fait l'objet d'une visite par Ekopolis...
En savoir plus

Réalisations

Logements sociaux rue Polonceau

Réalisation nominée au concours TOTEMS Partenaires
En savoir plus
 
 
Aller à l'accueil - Aller au menu - aller au contenu